assurance-habitation

Déclarer un sinistre à votre assureur : nos conseils

1. Prenez les mesures d’urgence qui s’imposent.

Il est de votre responsabilité de faire en sorte que le sinistre que vous avez subi ne s’aggrave pas. En effet, la plupart des contrats ne couvrent pas (ou parfois pour un court laps de temps) les dommages qui sont les conséquences non- simultanées d’un sinistre. L’exemple le plus classique qui illustre cela est un second vol perpétré alors que votre fenêtre ou porte sont ouvertes suites à un premier cambriolage.

Vérifiez les modalités de votre contrat, mais soyez vigilant et prenez toujours les mesures d’urgence qui s’imposent afin d’éviter une aggravation du sinistre.

2. Contactez votre assureur.

Avant toute chose, dès que vous avez connaissance d’un sinistre dans le logement assuré par votre assurance habitation, contactez votre assureur par téléphone.

Se rapprocher rapidement de votre assureur vous permettra de lui communiquer des premiers éléments du sinistre et de prendre conseil auprès de lui sur les démarches à effectuer.

Il pourra en outre vous donner son accord pour que vous puissiez ou pas évacuer, avant le passage de l’expert, les objets endommagés lors du sinistre. Si vous le faites sans son accord, vous prenez le risque d’être moins bien indemnisés par la suite.

3. Respectez les délais pour faire votre déclaration de sinistre.Les déclarations de sinistre doivent être effectuées dans des délais stricts et respecter ces délais est nécessaire pour obtenir une prise en charge des dommages de la part de votre assureur.

Nous vous conseillons de toujours faire cette déclaration par recommandé AR, même si vous disposez d’un contrat qui vous permet de faire cette déclaration par téléphone.

Vous disposez de 5 jours pour faire cette déclaration (sauf en cas de vol où ce délai est ramené à 2 jours et 10 jours ouvrés suivant la publication de l’arrêté ministériel en cas de catastrophe naturelle). En cas de vol, n’oubliez pas de vous rendre au commissariat ou à la gendarmerie afin de déposer une plainte (les délais varient d’un contrat à l’autre).

Il est important de savoir que ces délais ne commencent à courir qu’à partir du jour où vous avez eu connaissance du sinistre et non pas du jour de survenance du sinistre. Ainsi si vous êtes en vacances lors d’un cambriolage à votre domicile

et que vous n’en avez connaissance qu’à votre retour, le délai pour déclarer ce sinistre sera de 2 jours à compter de votre date de retour.

4. Quels renseignements fournir à votre compagnie ?

Vous devez fournir le plus d’informations possible à votre compagnie afin qu’elle évalue au mieux votre préjudice et qu’elle vous indemnise en conséquence.

N’oubliez pas de préciser dans votre courrier : votre numéro de police d’assurance, les tiers concernés, les circonstances du sinistre et sa date ainsi que l’étendue approximative des dégâts que vous avez subis.

En cas de dégât des eaux, le formulaire de constat de dégât des eaux mis à votre disposition par votre assureur n’est pas obligatoire mais facilitera vos démarches. Pensez à le remplir, même si aucun tiers n’est concerné par le sinistre.

5. Gardez vos justificatifs en lieu sur.

Afin d’être indemnisé correctement vous devrez fournir à votre assureur toutes les pièces justificatives nécessaires à l’évaluation du sinistre. Dans de nombreux cas (incendie ou dégât des eaux important par exemple), ces documents peuvent avoir été détruits lors du sinistre.

Pensez à toujours conserver une copie de vos factures, preuves d’achat et de prendre en photo vos biens. Bien entendu l’idéal est de déposer un double de ce dossier en lieu sur chez des amis ou dans votre famille afin de pouvoir fournir à votre assureur les pièces justificatives nécessaires à votre indemnisation en cas de sinistre.

Leave a Reply

*