assurance habitation

Assurance habitation multirisque : C’est quoi réellement ?

Lorsque vous déménagez en France, vous pouvez être légalement tenu d’assurer votre maison louée ou possédée contre certains risques. Dans ce cas, de nombreux propriétaire choisissent de souscrire à une assurance habitation multirisques. Focus sur le sujet.

Qui doit souscrire à une assurance habitation multirisque ?

L’assurance MRH (assurance multirisques habitation) est obligatoire pour les locataires d’une location vide (loi du 6 juillet 1989). Ce n’est pas obligatoire si vous êtes le propriétaire mais à peine recommandé. Plus précisément, la loi oblige les locataires à souscrire une assurance risques locatifs couvrant les dommages causés à l’immeuble et résultant d’un incendie, d’une explosion ou d’un dégât des eaux.

Assurez-vous que votre produit d’assurance couvre également vos biens personnels ou les dommages causés à des voisins ou à des tiers. Si elle n’est pas incluse, vous pouvez penser à souscrire une assurance responsabilité civile complémentaire dans votre MRH.

Pour assurer le contenu à l’intérieur de votre habitation, la plupart des polices d’assurance multirisques habitation classiques proposée par un courtier français sfam  incluent l’assurance immeubles, contenus et responsabilité civile.

Que couvre l’assurance habitation multirisque ?

Le contrat d’assurance MRH comprend plusieurs garanties qui visent à assurer les biens du preneur d’assurance (maison ou mobilier) lorsque ce dernier est soit responsable, soit victime d’un dommage.

Le contrat MRH couvre principalement :

  • Dommages aux bâtiments et, le cas échéant, à leur contenu (mobilier) appartenant au preneur d’assurance
  • Le cas échéant, la responsabilité civile au cas où le preneur d’assurance ou les personnes assurées causent involontairement des dommages à autrui
  • La responsabilité civile du preneur d’assurance en tant que propriétaire ou locataire du logement, lorsqu’il est responsable soit des dommages causés par l’habitation, au locataire ou au tiers ou des dommages causés aux biens qu’ils louent ou à des tiers (voisins etc.).

Selon le contrat, le contrat MRH peut également comprendre une garantie de protection juridique et d’assistance (assistance à domicile, assistance aux personnes, assistance psychologique, etc.).

Pour mieux comprendre les risques couverts par votre garantie MRH dans le cadre des dommages matériels, vous devez toujours vérifier les conditions générales du contrat. Habituellement, les garanties incluses dans le contrat MRH sont les suivantes : incendie, explosion, dégâts des eaux, vol, vandalisme, bris de verre, catastrophes naturelles, acte de terrorisme ou attentats.

La responsabilité civile pour votre vie personnelle / privée est généralement incluse dans un contrat d’assurance multirisque. L’assureur remplace le preneur d’assurance en cas de dommages causés à des tiers dans leur vie privée. Par conséquent, il exclut en principe les dommages causés à un tiers dans sa vie professionnelle. D’autres exclusions peuvent exister : dommages causés lors de la pratique d’un sport extrême, causés par un chien dangereux etc. Il convient de se référer aux conditions générales du contrat afin de connaître l’étendue exacte des garanties. Veuillez noter que dans la plupart des contrats MRH, le montant de la garantie est illimité pour les dommages corporels et limité pour les dommages matériels au montant fixé à la signature du contrat.

Attention également à l’exigence relative aux mesures de sécurité que l’assureur peut imposer. Vérifiez soigneusement s’il y a des conditions spécifiques dans le contrat concernant le matériel de sécurité (système de serrure de porte, sécurité des fenêtres si vous habitez au rez-de-chaussée). En cas de dommage, vol, si les mesures de sécurité nécessaires n’ont pas été mises en œuvre, l’assureur aura le droit de refuser un remboursement.

D’autres informations à connaître sur le MRH

La plupart des contrats de location prévoient la résiliation de plein droit du contrat moyennant un préavis d’un mois après une sommation restée infructueuse, en cas de manque d’assurance. Donc, si vous n’avez pas souscrit à l’assurance MRH, vous risquez la résiliation immédiate du contrat de location. Par ailleurs, vous devrez couvrir les conséquences financières d’une perte potentielle, tant pour vos propres dommages que pour ceux du tiers affecté par l’événement (voisins etc.).

Si vous habitez à l’étranger et si vous souhaitez souscrire un contrat MRH pour un logement en France, vous pouvez interroger les assureurs de votre pays pour savoir s’ils acceptent de couvrir des biens immobiliers situés à l’étranger. Vous avez également la possibilité de contacter directement un assureur en France, via son site internet par exemple : certains assureurs proposent l’abonnement en ligne. Enfin, vous pouvez faire appel à un courtier d’assurance.

En cas de dommages, le montant remboursé dépend du contrat. L’assureur peut appliquer un quota d’obsolescence (« taux de vétusté »). Le montant à rembourser sera déterminé par différents critères : âge de la marchandise, durée moyenne du produit, état du produit au moment du dommage, caractéristiques de l’article etc. Base de calcul et coefficient de « vétusté » doit être mentionné dans les termes et conditions de votre contrat.

Une autre méthode consiste à ce l’assureur puisse couvrir la valeur de remplacement. Avec cette option, l’assureur couvrira les articles endommagés à leur prix d’achat.

 

Leave a Reply

*